Liposculture et liposuccion

Liposculture et liposuccion

Depuis quelques années, on s'est aperçu que la peau, dans le cadre des liposuccions superficielles, avait une grande capacité à se rétracter et qu'elle n'avait aucune mémoire du volume graisseux qu'elle pouvait englober.

Fort de ces constations, la technique de liposculpture du visage est née. Elle permet de remodeler les différentes parties graisseuses du bas du visage, responsables souvent d'un air fatigué et attristé.

Le principe de l'intervention est simple : par de petites incisions de 2 cm quasiment invisibles puisque situées sous le menton et de chaque côté du maxillaire inférieure (sous le lobe de l'oreille), on va introduire sous la peau de très fines canules qui vont permettre de remodeler les parties graisseuses en aspirant l'excédent disgracieux.

On peut également réinjecter de la graisse aspirée sur certaines localisations là ou il en manquerait.

L'intervention dure environ une demi heure, elle se pratique en ambulatoire, sous anesthésie locale potentialisée.

Dans les suites opératoires, il est nécessaire de porter une mentonnière de contention pendant 8 jours.

Cette contention a pour but d'aider le recollement des tissus.

Cette intervention est par principe très peu hémorragique et vous pouvez reprendre une activité normale dès la fin du port de la mentonnière de contention, c'est à dire au 5è jour après l'intervention.

L'odème sera peu important et aura régressé de 50% à 15 jours, de 80 % à 30 jours et disparaîtra totalement en 6 à 8 semaines.

Cette technique de remodelage du bas du visage, s'adresse aux personnes qui ont un certain affaissement et ou un empâtement des joues, voire un double menton.

L'alternative de la liposculpture est la lipolyse au laser

La lipolyse, le laser lipolyse et la lipotomie :

Ces trois techniques médicales ont pour propriété d'affiner la silhouette en agissant sur les amas graisseux et sont une alternative à la liposuccion. En fait le principe est le même, il s'agit de détruire une partie de cellules constituant le tissu graisseux dans une zone définie. Cette destruction ou lyse entraînera une réduction de volume à l'endroit traité. Une des principales raisons de la naissance de ces techniques repose sur leur innocuité, l'absence d'anesthésie générale et suite opératoire, permettant une reprise des activités immédiates.

Contact

c