Traitement contre l'hyperhydrose et hypersudation

Nous sommes tous confrontés à un moment donné, à un problème de transpiration dont les causes peuvent être diverses: stress, chaleur, exercice physique...

Chez certains patients, une hypersudation peut survenir en l'absence de toute cause apparente: cette maladie s'appelle l'hyperhydrose qui représente un véritable handicap au quotidien vis à vis duquel il existe aujourd'hui une solution simple et efficace.

Définition:

Transpiration, sudation

Hyperhydrose est le terme scientifique pour décrire l'hypersudation.

La transpiration est un phénomène naturel permettant à notre corps d'évacuer le surplus de chaleur généré dans des circonstances particulières à l'origine de la transpiration (pratique d'un sport, stress, chaleur excessive...)

Cependant chez des personnes atteintes d'hyperhydrose, cette production de sueur apparait disproportionnée et aléatoire. Sans réelle relation avec les besoins corporels.

Si pour beaucoup, l'hyperhydrose peut apparaitre comme une affection anodine, celui qui en souffre sait combien elle peut être invalidante dans la vie quotidienne.

Types d'hyperhydrose

Hyperhydrose / Hypersudation

Mains: hyperhydrose palmaire

Pieds: hyperhydrose plantaire

Aisselles: hyperhydrose axillaire

Le mécanisme commun est l'hyperactivité de la glande sudoripare.

Traitement:

Utilisé depuis de nombreuses années pour traiter les spasmes musculaires de la face, et du cou ainsi que les rides d'expression, le botox permet également de traiter de façon spectaculaire ce phénomène de transpiration excessive, en bloquant la commande nerveuse des glandes sudoripares.

Déroulement de la séance:

Traitement contre la transpiration

Le principe est de quadriller, avec des faibles quantités de toxine botulique, la zone où se produit la transpiration excessive.

Au niveau des aisselles, on traite la zone pileuse. Au niveau de la main, la paume des mains ainsi que des doigts. Au niveau des pieds, la plante et les orteils.

L'application d'une pommade anesthésiante suffit à rendre les injections pratiquement indolores au niveau des aisselles; par contre au niveau des mains et des pieds, une très courte neuro-analgésie est nécessaire.

Suites:

Perceptibles en quelques jours, les spectaculaires résultats perdurent en moyenne de six mois à un an.

Il suffit ensuite de recommencer le traitement lorsque le problème revient.

Contact

Consultez également :

c