Injection de botox / toxine botulique

Définition

Injection botox, toxine botulique

La toxine botulinique(BOTOX) est une substance qui diminue la contraction musculaire en agissant au niveau de la jonction neuromusculaire.

De découverte fortuite par le PR CARRUTHERS (Vancouver Canada) de l'effet positif de la toxine botulinique sur les rides a permis à la médecine esthétique de faire un bond en avant. Utilisée depuis 1980 en neuroophtalmolgie pour le traitement du strabisme et du blepharosplasme ; l'indication de la toxine botulique, s'est rapidement étendue à d'autres domaines : torticolis spasmodique, hémi spasme facial, crampe de l'écrivain, puis spasmes musculaires, ainsi que dans de nombreuses autres spécialités.

En février 2003 L'AMM a été délivré dans un but esthétique à la toxine botulique sous le nom de VISTABEL. Cette autorisation concerne l'utilisation esthétique pour le traitement des rides de la glabelle (rides inter sourcilières ou rides du lion)

Mode d'action

La toxine botulique (botox) neutralise les contractions musculaires au niveau du front, des sourcils et autour des yeux (muscle frontal, procerus, corrugateur, orbiculaires) afin d'atténuer les rides horizontales que verticales.

Cette utilisation esthétique permet de lisser les reliefs cutanés et d'obtenir ainsi un effet de rajeunissement par relâchement de la tension musculaire.
L'objectif du botox est d'améliorer les rides et les ridules au repos.

Les zones d'injection :

Visage

En prévention, de leur apparition autour de la trentaine, et en correction des rides du haut du visage :

  • Rides horizontales du front
  • Rides verticales inter sourcilières (rides du lion)
  • Rides de la patte d'oie
  • Autres zones
  • Aisselle, mains, les pieds dans le cadre des hypersudations

Le déroulement de la séance :

Etude dynamique des expressions du visage est réalisée permettant d'établir un marquage précis des sites d'injections.

Aucune préparation n'est nécessaire, pas d'anesthésie, désinfection soigneuse

Pas de prise d'anti-inflammatoire et d'aspirine pour éviter les hématomes et les saignements 15 jours avant.

Le jour du traitement par le botox, pas de nécessité d être à jeun

Les injections sont peu douloureuses et ne nécessite pas d'anesthésie ; cependant l'application d'une pommade anesthésiante améliore le confort du patient

L'innovation c'est le dosage, les points et la profondeur des injections afin de ne plus figer l'expression du visage et ainsi en préserver le naturel.

La fréquence d'injection est de deux par an.

Contre indications :

  • Certaines maladies neuromusculaires comme la myasthénie
  • La grossesse et l'allaitement
  • L'hypersensibilité connue à la neurotoxine botulique.

Les suites

Parfois une séance de contrôle est nécessaire pour corriger une éventuelle asymétrie potentielle à 15 jours.

La peau peut présenter un érythème passager voire une ecchymose due à la piqûre.

Des maux de tête (céphalées) peuvent survenir de même qu'un léger gonflement des paupières. Ces manifestations sont de courte durée.

Les patientes peuvent reprendre leur activités normalement après les injections, odèmes : gonflement autour des yeux.

Quoiqu'il en soit, dans les suites de ces injections n'hésitez surtout pas à contacter votre praticien si vous avez la moindre inquiétude.

Le résultat

Botox / Toxine botulique

Il consiste en une atténuation des rides avec conservation des petits mouvements ; il est obtenu 3 à 15 jours après les injections. Il dure en moyenne trois à six mois au terme desquels l'injection peut être renouvelée.

A partir de la deuxième séance les résultats peuvent être plus durables : de 6 à 8 mois.

Il est cependant recommandé de ne jamais rapprocher à moins de 3 mois les séances d'injection pour éviter notamment de créer une résistance au produit par un effet vaccin.

Il convient de remarquer que si on arrête le traitement le muscle traité retrouve sa fonction d'avant les injections.

Les imperfections des résultats

Imperfections localisées.

Persistance de petites ridules peuvent être observées.

Il peut exister aussi des résultats insuffisants et même asymétriques: ils sont dus au fait que nous avons des muscles plus ou moins puissants et surtout asymétriques.

Ces imperfections sont en général traitées par une injection complémentaire de botox le mois suivant l'injection.

Asymétrie résiduelle:

Botox / Toxine botulique

Une asymétrie de deux cotés du visage, ainsi que des rides plus marquées d'un côté que de l'autre; ceci est généralement analysé avant l'injection.

Les actes à visée esthétiques ont pour objectif de rendre plus heureux et de vous satisfaire dans des proportions réalistes. Il arrive cependant parfois que l'effet ainsi escompté ne soit pas atteint et que ces actes augmentent au contraire des troubles psychologiques existants.

Le vécu post injection peut être extrêmement différent d'un patient à l'autre, et ce même avec un résultat esthétique comparable.

Dans le cas du botox, le rajeunissement est obtenu en contre partie d'une diminution voire disparition de certaines expressions du visage. Cet aspect a été évalué avec vous pour éviter les risques de déconvenues notamment si vous êtes acteur, présentateur.

Les complications envisageables:

Les complications sont très rares

Les complications éventuelles sont:

  • Maux de tête : ils peuvent être présents au décours des premières injections et disparaissent au bout de quelques heures à quelques jours.
  • Ptosis de sourcils : l'injection du front peut provoquer une légère descente des sourcils. Cette descente est généralement due au fait que les sourcils soient déjà en position basse avant l'injection. Ce léger abaissement des sourcils régresse habituellement en quelques semaines.
  • Ptosis des paupières : L'injection des rides du lion peut provoquer une chute partielle de paupière supérieure qui peut durer 4 à 8 semaines. Elle est rare (moins de 1 %) et disparait toujours au delà de quelques semaines.
  • Gène au sourire et à la déglutition
    • L'injection dans les lèvres peut provoquer un gène au sourire ou des petits mouvements anormaux
    • L'injection au niveau du cou peut entrainer une difficulté à déglutir
  • Sécheresse oculaire : par diminution de la sécrétion lacrymale susceptible d'entrainer une kératite, notamment chez les patients porteurs de lentilles de contact (il convient, dans ce cas de veiller à bien hydrater la cornée
  • Contraction paradoxale d'un muscle et troubles de la mimique :
  • Dans les jours suivants l'injection, les muscles traités peuvent présenter quelques mouvements paradoxaux (contractions spontanées) sans gravité.

Complications générales :

Botox / Toxine botulique

Elles sont tout à fait exceptionnelles

  • Réaction allergique: éruption cutanée, urticaire, réaction allergique générale
  • Nausée, vertiges
  • Fatigue, fièvre, syndrome grippal
  • Sécheresse cutanée ou buccale

A ces risques connus s'ajoutent les imprévisibilités de durée, et d'aspect et enfin les risques exceptionnels, voire des risques inconnus inhérents à tout acte médical.

Au total il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience que toutes injections au niveau du visage comportent toujours une part d'aléas.

Le recours à un praticien qualifié vous assure que celui-ci à la formation et la compétence requise pour savoir minimiser ces complications ou les gérer au mieux le cas échéant.

Contact

c